Palmer, Michael. 2003. « La Polémique dans le désordre (XVIIIe – XXIe siècles) », Grevisse, Benoît & Annick Dubied (éds). Recherches en Communication 20, « La Polémique Journalistique » (Louvain-la-Neuve : Université catholique de Louvain), p. 37-52.

Résumé

Cet article tente de faire état des différentes manières dont la polémique s’est exprimée dans l’espace public dans la période en question. L’article fourmille d’érudition, de noms de polémistes et d’exemples provenus de leur plume, mais le « désordre » annoncé dans le titre en rend la compréhension quelque peu ardue…

Certains essais de définitions sont intéressants, tels que :

« la polémique, c’est souvent l’art d’arranger selon les circonstances du jour, selon le contexte de l’Actualité, les informations nouvelles mais sciemment choisies, pour afficher une opinion inspirée par une conviction profonde, qu’elle soit positive ou négative, assumée ou contestée, appliquée à ceux que l’on tient pour ‘responsables’ (de leurs dires, comme de leurs actes) ». (p. 41)

ou encore  sur le polémiste :

« le polémiste, lui, fait état de sa subjectivité, est plus homme de cabinet que de terrain, manie la plume à grands effets de rhétorique, néglige souvent l’accumulation des faits documentés […] et s’adresse à son lecteur en son nom propre tout autant qu’au nom d’une quelconque cause ou d’un parti. » (p. 45)  

Après un survol foisonnant de références et d’exemples, l’auteur clôt son article par une définition qui lui parait plus actuelle : « La polémique ès média, aujourd’hui, c’est la confrontation de manières de voir le monde – moins selon la vision ‘individuelle’ du polémiste de jadis, mais selon des grilles d’interprétation où s’affrontent des médias d’esprit radicalement opposé. » (p. 52)

Résumé : Maria Brilliant