FONTANILLE, Jacques (1984), « ‘Cause toujours…je focalise’. Remarques sur la polémique conversationnelle », dans Denis BERTRAND et Jacques FONTANILLE (dir.), Actes sémiotiques, « Polémique et conversation », n° 30, p. 44-53.

Approche : sémiotique de la conversation

Jacques Fontanille propose de considérer « l’inscription de l’Autre dans le discours » comme un « principe d’explication des procédures de la mise en discours ». Fontanille met de l’avant une méthodologie qui permettrait d’analyser l’effet des stratégies micro-discursives sur la constitution du dialogue comme « récit » macro-discursif. C’est dans chaque séquence micro-discursive que se négocie la lutte pour « le contrôle des isotopies figuratives, thématiques, voire modales et narratives, qui constituent le ‘fil’ du discours ». Ce contrôle s’effectue à partir d’un acte à la fois interprétatif et orientatif, que Fontanille appelle « calcul de focalisations », la focalisation étant la manifestation d’un acte cognitif par lequel le locuteur sélectionne l’une des potentialités de l’énoncé produit par l’interlocuteur de manière à orienter le dialogue. La polémicité d’un énoncé est plus évidente si son action est de refuser le calcul interprétatif de l’autre, mais le simple fait que l’échange fonctionne par focalisations/occultations démontre qu’une dimension polémique traverse toute forme de mise en discours.

Résumé par Dominique Garand,

Dans la bibliographie annotée sur le et la polémique, en fin de l’ouvrage : « Etats du Polémique », sous la direction de Annette Hayward et Dominique Garand, Canada, Ed. Nota Bene, 1998.