CUSIN, Michel (1980), « Le désir et la parole dans le discours polémique », dans Catherine KERBRAT-ORECCHIONI et al., Le discours polémique, Lyon, Presses universitaires de Lyon, p. 109-119. (Coll. « Centre de recherches linguistiques et sémiotiques ».)

Approche : psychanalyse lacanienne

Michel Cusin analyse, sous le nom de « discours polémique », le versant mortifère du discours argumentatif, et plus généralement de l’interlocution. Après avoir rappelé le « schéma L » de Lacan, qui articule le croisement, dans l’interlocution, de l’imaginaire (discours visant l’Un) et du symbolique (parole traversée par l’Autre), Cusin étaye sa thèse qui consiste à dire que « la polémique n’est qu’un moyen parmi d’autres de se débarrasser imaginairement de l’altérité qui marque le sujet de la parole ; elle joue de l’argumentation comme d’un blindage contre l’Autre ». Cette perversion de l’élocution est le résultat d’une fixation spéculaire sur l’axe de l’imaginaire et du refus qu’il y ait de l’Autre dans le discours.

Résumé par Dominique Garand,

Dans la bibliographie annotée sur le et la polémique, en fin de l’ouvrage : « Etats du Polémique », sous la direction de Annette Hayward et Dominique Garand, Canada, Ed. Nota Bene, 1998.